Le community manager est-il un commercial ?

le community manager est il un commercial

Le community manager est-il un commercial ?

Cette question peut faire sourire et pourtant en y réfléchissant, la frontière entre les deux métiers peut parfois s’effriter… Faisons l’analyse ensemble ! Avant d’entamer des comparaisons, revenons dès maintenant sur l’intitulé du poste de community manager et du poste de commercial : 

 

1. Le rôle du community manager vs celui du commercial

Le community manager est une personne qui anime une communauté sur les réseaux sociaux. Il est donc le garant de la e-réputation d’une entreprise sur le web, pour l’aider dans cette tâche, il peut s’appuyer de logiciels de veille. Guidé par la proximité avec la communauté, l’internaute est au coeur de sa stratégie. 

Le commercial a quant à lui un rôle de prospection au sein de l’entreprise ainsi que de fidélisation auprès des clients existants. Loin du cliché de la personne qui sillonne les routes avec sa malette pour dénicher de nouveaux contrats, la fonction de commercial s’est beaucoup digitalisé dans les dernières années :

  • Le CRM est désormais l’outil phare du commercial. 
  • La recherche de nouveaux prospects passe désormais par de l’inbound marketing et une présence accrue sur les réseaux sociaux comme LinkedIn.
  • La phase de catégorisation de prospects a été simplifiée grâce au marketing automation

 

2. Les différences et les similitudes entre le community manager et le commercial 

De prime abord, peu de choses relie ses deux métiers, et pourtant, le community manager et le commercial partagent un même rôle et un même objectif : être les représentants de l’entreprise afin d’en développer son activité, satisfaire les clients et les fidéliser sur la durée. Seuls leurs outils et le timing diffèrent.

 

De nos jours, selon une enquête de la BVA, plus de 75% des clients font le cheminement seuls pour trouver un prestataire ou une entreprise. Et cela passe forcément par les réseaux sociaux ! Le community manager est donc en première ligne, en charge du renvoi d’une image positive de l’entreprise sur le web ainsi que du positionnement dans la tête du consommateur.

 

Le community manager est également le garant de la relation client puisqu’il a l’occasion de discuter avec les clients et est au plus près de leurs préoccupations. Il devient alors une source d’informations pour le commercial afin que ce-dernier puisse adapter son discours. A l’inverse, le commercial peut encourager prospects et clients à rejoindre l’entreprise sur les réseaux sociaux afin de “décharger” le travail de transformation et de fidélisation sur le community manager. 

 

La transformation numérique des entreprises a encouragé l’apparition de nouveaux métiers et flouter les frontières entre d’autres. Une chose est sûre, si le commercial et le community manager n’ont pas le même métier, ils sont complémentaires.