L’impact concret d’un audit ergonomique sur un site e-commerce

Pensez expérience utilisateur !

Suite à une refonte, le taux de conversion du site e-commerce en question ne s’était guère amélioré. Le nouveau site était cependant plus beau, plus clair et mieux adapté à la lecture sur mobile que le précédent. Lors d’un audit ergonomique, plus de 40 barrières à l’achat ont été soulevées. Découvrez ci-après les 10 principales et comment ce client est passé d’un taux de conversion de 1,94% à 2,49% et a vu une augmentation de 33,75% de son chiffre d’affaires.

Sur le catalogue du site : 

  • Le guide des tailles : trop éloigné du sélectionneur de taille, les internautes hésitaient longtemps entre plusieurs tailles avant d’abandonner le site par peur de se tromper.
  • Les filtres : une catégorie pouvant contenir plusieurs typologies de produits, les filtres s’accumulaient inutilement, laissant l’internaute perplexe.
  • La barre de recherche du site : mal paramétrée, elle ne renvoyait pas tous les résultats de produits.

Sur la page produit : 

  • Mauvais appel à l’action : l’appel à l’action le plus visible de la page consistait à comparer le produit avec un autre, au lieu d’inciter à l’achat.
  • Les produits en lien : trop éloignés du produit présenté sur la page, les produits en lien ne venaient pas augmenter le panier moyen.

Dans le tunnel d’achat : 

  • Les messages d’erreur : mal traduits ou juste incompréhensibles, l’internaute ne réussissait pas à corriger ses erreurs.
  • Les nombreux appels à l’action : alors que le tunnel d’achat devrait principalement inciter l’internaute à continuer son parcours, chaque étape comprenait énormément d’appels à l’action, rendant l’internaute confus (revoir les produits sélectionnés, accéder à la page précédente, payer, payer en 3 fois, changer l’adresse, etc).
  • L’affichage des moyens de paiement : les images présentant les moyens de paiement semblaient être cliquables, laissant donc l’internaute penser qu’il y avait un bug alors que le choix se faisait à l’étape d’après.

Sur le site de manière générale :

  • Les standards du e-commerce : les politiques de retour, d’échange, de livraison ou encore le service client n’étaient pas assez mis en avant, laissant l’internaute penser que les potentielles complications seraient dures à gérer.
  • Les avis clients : aucun avis client n’apparaissait sur le site afin de conforter l’internaute sur son choix de e-commerçant et de produit.

La correction de l’ensemble de ces éléments a progressivement été réalisée sur le site, permettant aujourd’hui d’atteindre un taux de conversion supérieur à la moyenne du secteur.

 

 

Mots-clé :
,